Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

redoistoilseche.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 15296943
Literie et mobilier naturels
 
FAITES DE BEAUX RÊVES...
 
Aaah ! Bien dormir ! Dans la super-maison au climat doux, bien insonorisée, ce nid douillet enfin réalisé…  Mais, aïe, tout irait encore mieux sans ce fichu mal de dos ou ces draps qui chauffent la peau. C'est la faute à ce pageot, là, ce pieu mal fichu ! ("pieu" parce que les premiers sommiers étaient réalisés avec une peau tendue dans un cadre de bois ; en picard, peau se disait "pieu", d'où se mettre au pieu et pioncer).
 
Oui, un bon lit est essentiel au bonheur et nous devrions chaque matin remercier nos ancêtres les Gaulois d'avoir inventé les matelas. Rien que pour cela, on devrait élever un monument au Celte inconnu dans chaque village français ! Les matelas étaient très prisés des Romains qui les nommaient cadurces, ce qui nous rappelle que la région de Cahors en fut un grand centre de fabrication. Ils ressemblaient beaucoup à nos matelas de laine traditionnels, même si, avec le temps, l'art de la matelasserie s'est perfectionné dans le détail.

Les bouffettes, par exemple, ces petits pompons qui parsèment les matelas tous les trente centimètres environ, ont été inventées pour que le matelas ne se détériore pas trop vite et que ses couches restent bien en place. On les faisait à la main jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, quand un jeune bricoleur lillois, passionné de mécanique cycliste et surnommé Tito, a mis au point une machine pour les fabriquer. Sa petite entreprise familiale s'est alors emparée du marché mondial de la bouffette, une minuscule niche économique qui lui a permis de vivre honorablement avec sa femme et ses sept enfants.
 
Il faudra attendre le dix-neuvième siècle pour voir l'essor du matelas à ressorts, une idée qui permit des baisses de coût de fabrication mais dont on comprend maintenant la nocivité potentielle, eu égard à la présence, prolongée dans le temps et de proche contact, de masses métalliques pouvant capter et même amplifier des champs électromagnétiques, en particulier depuis que l'électricité s'approche de nos tables de nuit avec les lampes de chevet, les réveille-matin, les radios, veilleuses et autres interphones.
 
 
Le matelas de latex naturel

Et ce n'est que depuis une époque récente qu'est apparu le matelas en mousse. D'abord de latex naturel, puis de latex synthétique issu de l'industrie pétrochimique, puis de différentes matières plastiques inventées au fil des années (polyuréthane, polyester). Ce petit rappel pour souligner que le terme de latex a dérivé dans notre société de consommation, désignant un produit précis au départ pour englober ensuite toute une catégorie de produits vaguement similaires, trop vaguement similaires. Aujourd'hui la mousse de latex peut ne comporter qu'une très faible quantité de latex naturel issu de l'hévéa, un arbre équatorial dont la sève produit le caoutchouc naturel. Le reste de la mousse sera obtenu par la polymérisation de résidus du raffinage de pétrole, le caoutchouc synthétique ne présentant absolument pas les mêmes qualités.
 
En effet, que ce soit pour son élasticité ou sa biocompatibilité avec nos corps vivants, le véritable latex d'hévéa est d'une qualité irréprochable et inimitable. Les gants de chirurgie, par exemple, ne sont pas en caoutchouc synthétique car les chirurgiens les trouveraient désagréables à porter, faisant transpirer, se déchirant facilement et perdant vite leur souplesse. Les bracelets élastiques synthétiques de toutes les couleurs deviennent secs et cassants et se détériorent en un rien de temps, tandis que ceux en latex, marrons, restent efficaces pendant des années. Quant aux pneus d'automobiles, ils sont toujours en partie constitués d'hévéa naturel pour garantir leur adhérence.
 
Attention donc à la nature réelle de votre matelas de mousse. Pour éviter de vous retrouver dans de beaux draps, assurez-vous que le matelas que vous allez acheter soit cent pour cent latex naturel. Et même là, il faut encore qu'il soit annoncé Pure Gomme, c'est-à-dire sans "charge", ces poudres crayeuses que l'on rajoute souvent et qui diminuent notablement la durabilité des latex. De toute façon, il n'existe que très peu de fabricants qui emploient encore le latex véritable sans additifs. Le prix de ces matelas est donc assez élevé mais ils sont très solides (très peu de déformations) et constituent un excellent investissement de santé et de mieux-être. C'est si important d'avoir un sommeil profond, dans un lit confortable, souple et ferme, frais, doux, antistatique, antiacariens, hygiénique et durable parce qu'issu d'un produit naturel aux vertus inégalées.
 
 
 
 
Top