Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

1chantstmatre.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 15051426
Coton
Cette fibre n'étant pas produite chez nous, elle a donc voyagé avant de nous parvenir. Premier défaut. Mais le plus grave vient de la culture du coton elle-même. Outre que, n'étant pas comestible, il pousse à grand renfort d'engrais et de pesticides, il faut se rappeler que les protestations contre les derniers accords de l'OMC, en décembre 2005, provenaient surtout des producteurs de coton d'Afrique et d'Asie, réclamant justice face à leur concurrent étasunien.
 
Le coton est un pur produit du colonialisme. Comme le café, le cacao, le blé, le riz, il représente des enjeux colossaux, en pleine mondialisation, et il faudrait donc s'en procurer par les circuits alternatifs de commerce équitable, dont les prix demandent parfois un engagement du consommateur. Or, il n'existe, à ma connaissance, aucun commerce équitable du coton, ou bien à très très petite échelle, quelques bateaux par an.
 
On me dit que le coton utilisé pour cet isolant provient de recyclage... Bon. Mais comment obtient-il alors cette pure blancheur et ce toucher moelleux ? Comment est-il fabriqué ? On me dit que c'est secret, qu'on ne veut pas se faire doubler par kivousavé, le grand spécialiste de la laine de verre. Ah, et pourtant il est fabriqué dans une usine qui fait déjà partie du groupe en question.... Pas clair tout ça.
 
Mieux vaut donc oublier ce produit en France métropolitaine et lui préférer les isolants bio de nos terroirs, nombreux et variés (bois, chanvre, lin, etc).

 
 
Top