Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

1filtresplant.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 15051479
La maison de bois massif

Nous savons que les maisons de bois massif, en rondins ou en madriers, sont les moins chères à construire en autoconstruction. En effet, le matériau bois massif remplit toutes les fonctions et se suffit à lui-même. Il soutient, protège, décore, permet toutes les fantaisies architecturales et les extensions ultérieures. Il isole aussi, douze fois mieux que le béton.

 

Image
Une fuste entre Limoges et Bellac, toute neuve.

 

Les maisons de bois rond

Les maisons de rondins bruts ou de bois rond, appelées fustes en patois occitan, ont un charme particulier que beaucoup trouvent irrésistible. Elles donnent une sensation de confort unique et ont l'avantage de leur coût. Un rapport qualité/prix très favorable puisque, dans les régions boisées, l'achat de troncs d'arbres bruts est facile et économique. De plus, c'est une technique de construction rapide car, une fois les rondins empilés, la maison est terminée et ne demande plus qu'une protection externe avec une lasure bio ou de l'huile. Un habitat accessible, aussi bien en termes financiers qu'en terme de mise en œuvre. Mais les maisons de bois rond supposent quand même la maîtrise d'une technique particulière. Comment fait-on pour écorcer ? Comment taille-t-on une gorge dans la longueur du tronc ? Et bien d'autres questions encore. Heureusement, des livres, des cassettes vidéo et des stages permettent de se former à l'art spécifique du rondin et de maîtriser le compas, la tronçonneuse et les quelques connaissances de montage. On apprend donc que la maison va se tasser avec le temps, de combien, et comment parer à son affaissement, certain et calculé. Il est par exemple nécessaire de prévoir de profonds espaces creux au-dessus des portes et fenêtres car, sinon, elles se feraient écraser par les troncs supérieurs. Il faut calculer à l'avance le tassement de l'édifice, environ cinq pour cent, et concevoir tous ses aménagements en fonction de cette évolution. L'empêcher est impossible, et peu souhaitable d'ailleurs puisque l'étanchéité entre les troncs s'en améliore grandement et que, bien maîtrisé, cet écrasement améliore l'esthétique et l'efficacité de l'édifice.

 Il y a ainsi pas mal de choses à savoir pour réussir un tel projet et si la maison de bois rond attire les autoconstructeurs, ils doivent admettre qu'un apprentissage est impératif et que la lecture des livres ne suffira pas. Mieux vaut essayer durant un stage et voir si on y arrive vraiment.

 

ImageLa maison, avec ses gros rondins en saillie aux angles, a un cachet typique qui incite à l'érection d'une large cheminée. C'est cohérent au plan architectural, bien agréable et tout. Mais attention, la garde au feu devra être importante, et le foyer fermé, même si la maison de rondins est la moins inflammable de toutes les maisons bois. Comme évoqué au début du chapitre, toutes les constructions de bois, massif ou non, doivent observer une prudence sans faille, voire exagérée. On n'est jamais trop prudent et le simple respect des normes n'étant pas suffisant, on fera appel à son bon sens pour organiser la protection du bois, du feu comme de l'eau, en en faisant plutôt trop que pas assez.

 

À VOIR en cliquant ici, l'un de nos reportages, au sujet d'un superbe bâtiment agricole réalisé partiellement en autoconstruction par notre ami Christian, brasseur bio, avec une très belle ossature en troncs cintrés, avec des poteaux qui sont des arbres presqu'entiers, une toiture végétalisée de 600 m2, etc. 

 

Les madriers

Les madriers de construction, eux, débités et prêts à l'emploi, sont faciles à monter. Ils coûtent plus cher que les troncs d'arbres mais donnent un aspect très différent. Les murs sont plats à l'intérieur comme à l'extérieur, contrairement aux murs en rondins. Les madriers sont souvent rainurés de façon à s'enclencher les uns dans les autres et leur montage permet de créer les cloisons en même temps que les murs. Ils demandent souvent une isolation supplémentaire à moins de dépasser vingt centimètres d'épaisseur. Le montage est très aisé, simple et sans surprise, partout le même, réalisable avec une bonne scie, sans même un clou ni une vis pour le principal. Rappelons que la construction en bois autorise une fixation facile des équipements et des canalisations, une grande efficacité de l'isolation thermique, et tout l'agrément d'un matériau naturel. La solution d'une maison de madriers sur une chape béton/paille est recommandable à tous les autoconstructeurs qui ne peuvent s'investir dans un long apprentissage et souhaitent s'abriter vite sans grand souci de finition. Car enfin, une telle construction est tout de suite habitable. Le plus souvent, c'est par l'extérieur que se font les ajouts comme la plomberie, l'isolation ou le bardage. Une maison de madriers, c'est à la portée de tous.Malgré quelques inconvénients, notamment de respecter impérativement la garde au feu, les maisons de bois massif sont séduisantes. Leur disponibilité en kits livrables partout en France à des prix raisonnables les rend accessibles à tous pour un minimum de souci. Si l'on n'aime pas plus le bois que cela, l'argument financier reste quand même déterminant.    

 

Le bloc de bois

Un nouveau produit a été mis au point qui débute sa carrière et structure actuellement sa commercialisation. C'est le bloc de bois massif, très ressemblant aux madriers mais en plus court. On dispose d'une sorte de gros Légo de pièces de bois que l'on utilise comme des briques. C'est un procédé innovant qui a de nombreux avantages. Le premier et le plus important est sa capacité à trouver un débouché aux bois d'éclaircies ou bien à ceux tombés après une tempête. Ces bois ne sont généralement pas utilisés et leur recyclage en blocs de bois est une idée écologique sur bien des plans. Ensuite, ces blocs ou parpaings peuvent être facilement distribués, et même dans les supermarchés. Avantage : le consommateur en remplit le coffre de sa voiture et peut donc l'employer pour de petits travaux improvisés sans frais de transport disproportionnés. Enfin, c'est évident, nul besoin d'outil, ni de force musculaire. Le bloc de bois semble donc promis à l'avenir. La société Kallisté, que je référencie dans les fournisseurs de bois d'œuvre, travaille au développement international de ce concept, qui peut aussi aider à l'autonomie des pays en voie de développement. 

 

Chalets, cabanes ? 

Certains architectes de la dde sont réticents à la construction de chalets ou de cabanes en bois. Il vaut donc mieux éviter d'employer ces mots-là et parler plutôt de maison en bois massif. Le Code de l'urbanisme n'interdisant pas l'usage de rondins pour la construction, ce type de maisons ne peut être interdit. Toutefois, leur aspect extérieur final devra parfois se conformer à la législation ou à la culture locale.

   

 
Top