Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

ha01penichbois.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 15051420
Papiers, cartons, canettes, bidons, pneus, récup'
 
Les papiers et les cartons
 
Ils peuvent servir de différentes façons. La récupération de cartons d'emballage ordinaires, par exemple, permet la création d'une couche de pare-vapeur dans un mur-sandwich. Certains écoconstructeurs les emploient, déchiquetés, comme isolant, le problème étant leur combustivité qui représente toujours un risque d'incendie, à moins d'imprégner papiers et cartons d'une solution ignifuge, du sel de bore par exemple, comme on le fait pour d'autres isolants.

Avec le carton, on fait aussi de beaux meubles solides et économiques, selon une technique particulière, très efficace, qui autorise une grande créativité. Voir chapitre O - Mieux être, mieux vivre de "J'attends une maison".

~ Le papier, lui, est plus adapté à des bricolages personnels. Ainsi, je connais quelqu'un qui a inventé son petit mélange de pâte de papier journal et de poudre à enduit de lissage ordinaire. Il l'a taloché à la main, très facilement, pour en recouvrir de vieux murs en terre poussiéreux dans un grenier. La forme rustique des briques de terre est conservée tout en rendant les murs plus lisses, fixés, blanchis et lumineux. Il a essayé de faire brûler son enduit : ça noircit mais ne s'enflamme pas. Voilà une solution simple et agréable à mettre en œuvre pour rénover à faible coût de vieux hangars ou des combles. Cet enduit bricolé a en outre l'avantage d'un amortissement acoustique sensible.

Les alternatives du style papier/carton sont des solutions dont l'efficacité demanderait à être vérifiée dans le temps. Je ne les garantis pas, mais souhaite en parler pour faire part des initiatives individuelles, souvent au seuil d'innovations futures. Prudent donc, tout en restant curieux pour ne pas passer à côté des astuces les plus intéressantes.
 
 
… les canettes et les bidons !

Des expériences d'habitat en matériaux récupérés ont été faites partout et des Étasuniens ont eu l'idée de recycler les canettes de soda ou de bière pour en faire des murs isolants. Apparemment, les choses se sont bien passées et on peut donc adapter cette idée à une construction.

En effet, l'isolation externe de murs exposés aux intempéries profitera de toutes les couches rapportées et un assemblage de canettes d'aluminium remplies d'air aura certainement d'excellentes performances isolantes. Comme il est difficile de récupérer des centaines de canettes d'un seul coup, même si les centres de traitement des déchets peuvent en fournir beaucoup, on réservera ce procédé à des travaux ultérieurs, en complément de ce qui existe. Les grands buveurs de bière pourront justifier leur penchant en montant quelques mètres carrés par trimestre de couches externes en canettes prises dans un mortier paille/chaux ou dans un torchis. De mois en mois, d'année en année, ça peut devenir vraiment efficace.

Quant à la construction d'une maison entière toute en canettes ou en bidons d'huile, il faut voir… Les problèmes risquent d'être nombreux : passage de canalisations, fixations, statique, etc., même si l'on fait appel à une ossature.

Que ceux qui essaieront de telles alternatives de construction axées sur le recyclage de déchets me tiennent au courant de leurs expériences, ça intéresse tout le monde. Je serai content de rendre compte de nouvelles solutions astucieuses et positives aux plans économique et écologique.

 

 
Top