Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

maisboisordin.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 15051436
Viabilisation

Les frais de viabilisation sont importants, que les réseaux soient présents ou non. En fait, c'est leur éloignement qui change la donne car le raccordement est à la charge du propriétaire du terrain, et dans l'étude d'implantation, il faut se souvenir que l'emplacement de la maison détermine la longueur, et donc le coût, des tranchées et des canalisations.

Pour l'eau, il faut se renseigner en mairie ou au service clientèle du distributeur local afin de savoir s'il existe une canalisation de distribution à proximité du futur domicile. Il est bon de s'assurer que le réseau soit suffisant pour alimenter un bâtiment de plus. C'est l'occasion de savoir quelles seront les modalités du contrat d'abonnement et les tarifs pratiqués pour les services de l'eau à cet endroit.

Comme pour la distribution d'eau potable, le futur propriétaire doit prendre contact avec le service des eaux de sa commune pour savoir comment effectuer le branchement au réseau de collecte des eaux usées qui peut être unitaire ou séparatif. S'il n'existe pas de réseau d'assainissement collectif dans la zone d'habitation envisagée, ces dispositions ne s'appliquent évidemment pas. Mais rappelons qu'il est alors fait obligation d'assurer le traitement des eaux usées par une installation individuelle d'assainissement (voir les détails au chapitre M de "J'attends une maison").

Le gaz de ville est intéressant à plus d'un titre. Certes il s'agit d'un combustible fossile mais il dégage peu de fumée ce qui, en ville, est de toute première importance. Les grandes villes du début du siècle dernier faisaient encore appel au charbon et au bois et elles étaient noircies comme leur ciel. Se raccorder au gaz de ville est généralement une solution économique et pratique. Quand le réseau de gaz de ville existe, l'employer évite de s'approvisionner d'une autre énergie qu'il faudrait alors transporter, manipuler, stocker. Se brancher sur un réseau collectif est donc un acte écologique à plus d'un titre, même si nous savons que le gaz en question n'est pas renouvelable et coûtera de plus en plus cher. Il a d'ailleurs augmenté de quatre et demi pour cent avant l'été 2005, puis de deux et demi pour cent avant l'hiver... Avec sept pour cent par an, son prix double tous les dix ans. Et je parie que ce sera pire, qu'il prendra plus de dix pour cent chaque année, c'est pratiquement certain. De 2003 à 2005, il a augmenté de vingt-six pour cent et le fioul de soixante. Le chauffage au gaz, en dehors de la ville, est donc à déconseiller tout autant que le chauffage au fioul : ils sont beaucoup trop coûteux si on les compare à une super-isolation renforcée, par exemple, ou bien à des équipements solaires.

Le détail des contraintes de viabilisation est exposé dans les chapitres C et M de "J'attends une maison".
 

 Sommaire "L'habitat écologique" 

 
Top