Editions de La Pierre Verte

Tout sur l'Ecoquille

coll08.jpg

Utilisateur






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Visiteurs: 14797297
La chambre de bébé

L'affaire est de la plus haute importance !

À la veille d'une naissance, les parents souhaitent fréquemment aménager une pièce et la rendre coquette pour y accueillir le petit être neuf, fragile, pourvu de quelques décilitres de sang seulement, de poumons diaphanes, d'un système immunitaire débutant, d'organes immatures, d'une peau si fine qu'un souffle la traverse. Catastrophe ! Installé dans son joli berceau, si bien assorti aux nouveaux rideaux et aux murs repeints, le nouveau-né se développe dans les poussières toxiques et les vapeurs de toluène, formaldéhyde et autres produits chimiques employés dans le bâtiment et l'ameublement. Peintures, colles, vernis, apprêts des tissus, fongicides, traitements anti-mites, colles à carreaux, mousses isolantes, champs électromagnétiques issus de la petite lampe ou de l'interphone de veille, et parfois aussi insuffisance de lumière ou d'aération, voilà tout ce qu'il faut pour inhiber un rein ou développer des allergies et mettre un bébé en difficulté dès le départ.

Le pire étant que plus le produit est économique, plus il risque d'être nocif. Les matelas et oreillers de mousse de polyuréthane, malsains, sont accessibles au budget d'un jeune ménage, tandis que le futon de laine et latex naturel reste un luxe, sauf à tout calculer et, en particulier, les coûts médicaux à long terme.

Alors, chers parents, par pitié, choisissez des écoproduits connus. C'est un peu onéreux peut-être, mais le plus cher à vos yeux, c'est votre enfant, non ? Méfiez-vous des peintures sans odeur, elles sont souvent encore plus toxiques, et préférez les peintures à la caséine, la chaux en pâte teintée, les revêtements végétaux et tous ces produits sans danger vendus dans les boutiques spécialisées. Pour le mobilier, fréquentez brocantes et vide-greniers, rénovez à la cire d'abeille, trouvez de beaux draps anciens, des plumes propres pour les édredons, des matelas de laine non traitée… Ne plaisantons pas avec ces détails.

Et ce n'est pas vrai que pour les bébés. Nous demeurons dans des bâtiments fermés durant la majeure partie de notre temps, pour habiter, dormir, travailler. On dit même que la maison est notre troisième peau, avec les vêtements et la vraie. Il est donc indispensable que les bâtiments soient sains, naturels, aérés, propres, ouverts au soleil l'été, doudounes l'hiver, qu'ils ne présentent pas de nuisances préjudiciables à notre santé physique et psychologique.

 
Top